• L'art contemporain corse s'exporte

     

    L’art contemporain corse s’expose à Paris et Marseille

    A Paris :

    Du 2 au 20 avril 2008, se tiendra à l'Espace Galerie-Art, l'exposition Born In Corsica.


    L’exposition Born In Corsica rassemble sept artistes, qui vivent dans l’ambiance si singulière de l’île de beauté : Akenaton, entité à deux têtes, Linda Calderon, Dominique Degli-Esposti, François Retali, Dominique Ricci, Laurent Silvani et Jean-Jacques Torre.
    Peintures, photographies, installations diverses, collages et affiches présenteront une vision insulaire de la société actuelle et démontreront que malgré sa situation géographique, économique et politique particulière, la Corse n’est pas " hors du temps " en matière d’arts visuels.
    Présentation sur le site de l’Adecec : " Trè studiante corse, scritte à a Sorbonne in Parigi, Camille Corteggiani, Juliette Muracciole è Madeleine Filippi, cù una studiente cuntinentale Elis Gas, approntanu a spusizione " Born in Corsica " chì serà presentata da u primu à u 20 d’aprile in u quartieru pariginu di u Marais. Ci puderete vede u travagliu di sette artisti isulani in pittura, ritratti, appicciatura (collage) o altre stallazioni. Una bella diversità è tanti sguardi nant’à a pulitica, l’econumia è a sucietà in generale. A spusizione permetterà à e studiente d’ottene a so licenza di cuncezzione di prudutti culturali ma dinù di fà scopre a qualità è a creazione artistica in Corsica. Per quessa, anu creatu l’associu Prom’art è pensanu à urganizà numerosi altri evenimenti culturali. "
    Exposition Born In Corsica


    Espace Galerie-Art, boutique Iannalfo & Sgariglia
    7, rue Nicolas Flamel - 75004 Paris - M Hôtel de Ville
    Exposition du 2 au 20 avril 2008, du mardi au samedi, de 14h à 19h


    A Marseille :

    Maddalena Rodriguez – Antoniotti est l’auteur d’un beau livre sur l’art contemporain avec un titre Comme un besoin d’Utopie* qui est à la fois une justification du travail de l’auteur mais aussi une invitation à découvrir l’art contemporain en Corse. Elle a été invitée à l’Alcazar de Marseille le 8 Mars prochain à 15 Heures pour une conférence sur " Le destin de Joseph Conrad " et sur ses liens avec la Corse et Marseille.

    La conférence sera suivie d’une dédicace de son ouvrage Bleu Conrad* à la librairie Maupetit située sur La Canebière à partir de 17 Heurres.


    Du 8 mars au 5 avril, à la BMVR de Alcazar , sera exposée l’intégralité de son travail photographique ( à la chambre noire) intitulé " Le Parti pris ( Inauguration le 7 mars à 17 Heures)


    " Le livre et le papier tiennent en réserve un volume, des plis, un labyrinthe de traces, comme un chant dans l'épaisseur du temps. Depuis plusieurs années, les variations abstraites du peintre Maddalena Rodriguez-Antoniotti s’acoquinent exclusivement avec des feuillets d’ouvrages, souvent très anciens. Aussi a-t-elle cédé à la tentation de traduire en une écriture photographique, ce presque regard amoureux qu’elle leur voue. Elle a alors touché aux notions que la photographie met en jeu pour donner à voir ce qu’elle ne parvenait pas à peindre. Son travail n'est pas affaire de procédé – aucun effet de zoom – ni de performance, encore moins de contorsions techniques. Aucun recadrage, aucune manipulation ultérieure en laboratoire. Le dispositif est simple. Les prises de vues peu nombreuses, mais longuement élaborées. Il s'agirait là d'une enquête poétique, d'images à peine frottées de réel, plus proche du temps que de l'instant. "

     

    Comme un besoin d’utopie*
    Le parcours du regard c’est dix années de présence estivale au cœur du village d’Oletta de nombreux artistes contemporains. Une ébullition artistique volontairement inscrite dans les lieux les plus improbables (caves, ruelles, placettes), à la recherche de cette alchimie secrète appelée « rencontre ». Rencontre avec l’Art, avec l’artiste, avec les lieux, avec les gens qui laissèrent traces et espérance. L’ouvrage est un recueil des plus belles pages de cette expérience hors du commun, première de son genre en Europe, avec à l’appui une iconographie de premier ordre complétée de témoignages des artistes en situation. Dans la catégorie Beaux-livres, Comme un besoin d’utopie est le premier à consacrer, en Corse, l’Art contemporain sous toutes ses formes ; Y Sont présents à travers leurs œuvres les artistes suivants : Hervé Di Rosa, Ernest Pignon-Ernest, Ange Leccia, Hervé Télémaque, Claude Viallat, Cueco, Daniel Dezeuze, Fred Forest, François Boisrond, Mahjoub Ben Bella, Simone Picciotto, Franta, Jean-Paul Marcheschi, Mohammed Khadda, René-François Gregogna, Raza, Lucie Meyer ; des artistes insulaires tels Toni Casalonga, Mighele Raffaelli, Jean-Pierre Orsoni, Louis Schiavo, Dominique Degli-Esposti, Bernard Filippi, Guy-Paul Chauder, Martin Broomberg, Joseph Orsolini, Luc Leccia, Xavier Chilini, Pierre Pardon, José Pini, Pierre Rossignol, Jean-Laurent Albertini, Marc Ledoyen, Jérôme Casalonga, Nicole Saussois, François Retali, Agnès Accorsi, Francette Orsoni, Isabelle Airola, Christine Chiorboli, Jean-Marie Bartoli, Barba Filippi. Ainsi qu’à des titres divers, Marcelin Pleynet, Yves Michaud, Marie-Odile Briot, Jean-Pierre, Barou, Jacques Thiers, José Lorenzi, Moni Grego, Michèle Ettori et bien d’autr

     

    Bleu Conrad* sous-titré le destin de Joseph Conrad :


    A soixante-trois ans, trois ans avant sa mort et au faîte de sa renommée, Joseph Conrad entreprend, depuis l'Angleterre, un voyage de plusieurs semaines en Corse. Un vieux rêve, une obsession. Pourquoi ? Ultime résonance d'un destin, la traversée Marseille-Ajaccio et les étapes du séjour permettent la résolution de "l'énigme". Tandis qu'au travers de son regard étranger, s'esquisse un état des lieux de l'île en 1921, tout à la fois poétique et politique. Dans cet essai qui flirte avec le récit, Maddalena Rodriguez-Antoniotti pénètre dans la vie secrète d'un écrivain dont toute l'oeuvre visionnaire pose une question essentielle : comment rester humain en ce monde ? A travers filiations et filatures, l'auteure boulverse l'ordre biographique du Polonais d'Angleterre pour héler l'autre Conrad. Le Méditerranéen. Né à lui-même à Marseille, dans sa volonté de devenir marin, et initié à la mer, à dix-sept ans, par la souveraine amitié d'un marin du Cap Corse. "C'est, écrit Kenneth White dans la préface, tout l'itinéraire complexe de l'écrivain hors pair, du rôdeur de l'esprit que fut Joseph Conrad, et tout le champ frémissant qui s'en dégage, que le lecteur trouvera dans ce beau livre qu'est Bleu Conrad."
    "Le but que je m'efforce d'atteindre est, avec le seul pouvoir des mots écrits, de vous faire entendre, de vous faire sentir, de vous faire voir" (Joseph Conrad).



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :