• Fora! La Corse vers le monde, revue à paraître...

    La corse attitude :


    Cet été, la parution du premier numéro d’une revue " transculturelle " est annoncée par l’association Ubiquità sise à Bastia. Le projet est ambitieux et s’inscrit dans un courant de pensée qui ne veut pas faire de l’identité un enfermement, car une autre voie est possible à l’intérieur comme à l’extérieur : l’ouverture sur d’autres identités, en recherchant avec sympathie ce qui nous rapproche d’elles. C’est une idée généreuse et bien plus que cela. A force d’exclure, on s’exclue soi-même. Il ne s’agit pas d'un renoncement identitaire mais de faire vivre notre identité au lieu de la regarder s’étioler dans " ce lieu charnel et ancien entre le réel et le rien, le familier et le menaçant, l’habitable et le désert ", pour reprendre les mots de Jean-Toussaint Desanti. La Corse a la chance d’être une île avec la mer sur quatre horizons : une escale culturelle pour ceux qui y viennent, une invitation au voyage pour les Corses qui y vivent, et un lieu d’échanges pour tous. Après son réveil des années 1970 à 80, il ne faudrait pas laisser la Corse "s’endormir dans un sommeil mortel ", pour reprendre l’expression de G.X Culioli dans sa chronique du Journal de la Corse en date du 27 avril 2007.

    C’est donc par des échanges,  " au miroir des autres ", que la Corse ferait vivre son identité culturelle. En découvrant des convergences avec d’autres cultures, la Corse continuerait à exister et s’enrichirait dans sa diversité… car la culture est un héritage en perpétuel devenir.

    La Corse a besoin de toutes ses forces positives pour préserver ses richesses culturelles et en créer de nouvelles… Son passé humain est fait aussi d’influences imposées et rejetées qui sont responsables du repli identitaire. Faut-il sortir librement de ce repli pour ne pas devenir, demain, un sujet de recherche archéologique ? L’enjeu serait de créer les conditions de notre devenir culturel, tout en restant " une communauté d’idées, d’intérêts, d’affections, de souvenirs et d’espérance ", selon la formule due à Fustel de Coulanges. Des artistes et des écrivains corses se sont déjà engagés dans cette ouverture qui n’est pas l’abandon d’une identité, mais tout le contraire. C’est en allant vers les autres, en apprenant à mieux les connaître que l'on apprend aussi à mieux se connaître tout en démentant les caricatures romanesques et médiatiques.

    Chaque génération doit s’approprier, transmettre mais aussi réinventer sa culture en intégrant des suppléments d’âme. Un supplément d’âme peut naître d’une rencontre entre deux sensibilités proches, entre deux cultures. Au-delà des certitudes, la curiosité et le doute renouvellent notre regard en le tournant vers l’avenir. L’enfermement identitaire contrarie tout une part de créativité qui permettrait à la Corse de prendre sa place dans le Monde. En ce sens, la revue Fora ! – La Corse vers le monde- apparaît comme une nouvelle initiative culturelle courageuse dans son projet éditorial et porteuse d’espérance dans son approche de la " corse attitude ". Le premier numéro met la Corse au miroir du Japon, une île lointaine et peut-être des insulaires nippons pas si lointains des Corses que cela paraît…


     
    Présentation de la Revue Fora ! – La Corse vers le monde-
    par Vannina BERNARD – LEONI



    FORA - POURQUOI CE TITRE ?
    Le lecteur majoritaire, connaisseur de la société corse ne manquera pas de s’interroger sur le choix du titre : Fora ! évoque en effet les tags qui un peu partout sur les murs de l’île incitent au rejet. Il nous a paru important de récupérer ce mot, dans ce sens littéral d’au-dehors, d’ouverture, contre, précisément, les dangers de l’enfermement. Le sous-titre de la revue se charge d’expliciter notre élan : La Corse vers le monde. Cet effort de déminage linguistique nous importe d’autant plus que ce mot appartient désormais au petit corpus de mots corses extrêmement connus et vivants. Il ne faut donc pas condamner notre langue à dire l’exclusion.
    Un mot également sur le nom de l’association, Ubiquità, qui emprunte au philosophe corse Jean- Toussaint Desanti sa définition d’un modus vivendi insulaire, toujours symboliquement tendu entre l’ici originel de l’île et le là-bas du monde auquel il convient de s’ouvrir.

    QUOI ?
    La Revue Fora ! est une revue transculturelle. Elle suit une fréquence semestrielle et le tirage prévisionnel du premier numéro s’élève à 5000 exemplaires.
    A chaque numéro, elle met en face de la culture corse une autre culture du monde, avec laquelle elle partage des traits communs : qu’il s’agisse de l’insularité, de la latinité, de la méditerranéité, c’est le même universalisme anthropologique qui est en jeu.

    POURQUOI ?
    Sans abdiquer leur affection, beaucoup de Corses vivent ailleurs que dans l’île, tandis que sur place, une nouvelle corsitude s’élabore autour de citoyens dotés d’une culture différente. La complexité de cette identité et la certitude que la découverte de l’autre est toujours enrichissante guident notre entreprise.

    COMMENT ?
    Si notre premier champ de réflexion est celui des Sciences Sociales, nous avons à cœur d’explorer l’idée de culture dans toute son amplitude. Aussi s’agit-il d’une revue pluridisciplinaire, qui s’aventure sur tous les domaines susceptibles de renseigner la pertinence d’un rapprochement.
    La nature même du comité de rédaction autorise cette diversité puisqu’il se compose pour partie d’un noyau dur de rédacteurs et d’une constellation de "contributeurs-volants " (chercheurs, artistes, écrivains, journalistes...), sollicités au gré des numéros.
     
    QUI ?
    La Revue Fora ! est le projet de jeunes Corses qui désirent conjuguer attachement à leur île et curiosité du monde. A l’heure où la radicalisation des discours identitaires coexiste avec une perméabilité toujours plus grande des cultures entre elles, ils souhaitent contribuer à une ouverture heureuse et délibérée.
    La revue Fora ! est éditée par l’association Ubiquità créée à Bastia en janvier 2007.
     
    POUR QUI, POURQUOI ?
    La Revue Fora ! s’adresse à un public citoyen, curieux et désireux de percevoir la spécificité d’une culture à l’aune de ses points communs avec d’autres cultures. Bien que construit autour de la Corse, elle permet de découvrir différentes cultures du monde et peut à ce titre répondre à des curiosités sans cesse renouvelées. Les Corses et les amis de la Corse ne sont pas les seuls destinataires.
    […]

    QUAND ?
    La Revue Fora suit une fréquence semestrielle, avec un premier numéro prévu pour juin-juillet 2007.

    OÙ ?
    La Revue Fora ! sera présente en kiosque en Corse, et dans différents points de vente des grandes villes du continent (Paris, Nice et Marseille). Un site Internet complétera la diffusion de la revue, et un système d’abonnement sera également proposé.


     Sortie du 1er numéro prévu pour l’été 2007 , avec les contributions d’Anne Meistersheim, Charlie Galibert, Jean-Louis Andreani... et sur les entretiens accordés par Ange Leccia, Orso Miret, Frédéric Antonetti, Patrizia Gattaceca ... pour composer un panorama d'une grande diversité.


    Pour financer ce projet indépendant, la Revue Fora ! a ouvert une souscription.

    Si vous souhaitez soutenir la Revue Fora ! vous pouvez adresser vos dons à :
    Association Ubiquità,
    33 bis, rue César-Campinchi
    20200 BASTIA
    (Vous pouvez également contacter l'association à l’adresse e-mail suivante : association.ubiquita@hotmail.fr)



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :