• Une femme seule, Marie Vindy

    roman1_Vindy

    Une année est finie et l’autre commence. A l’Ermitage, le matin vient de se lever. Des chevaux font leurs premiers galops de la journée. Il y a les canassons et ceux qui les montent… Ne vous y trompez pas ! Il ne s’agit pas d’un roman à l’eau de rose autour d'un haras ou de la préparation du prix d'Amérique. Une jeune femme est morte. Il s’agit visiblement d’un meurtre. Qui est-elle ? Est-ce la femme seule du titre de ce polar ? Joel, le vétérinaire a fait cette macabre découverte et va cogner à la porte d’une belle demeure isolée dans la campagne. C’est la maison de la femme seule, une amie romancière bien vivante qui fut rockeuse autrefois… L’enquête est ouverte et c’est un gendarme qui est en charge du dossier criminel. Francis Humbert travaille à la brigade de recherches de Chaumont. C’est un pandore au cœur tendre mais aussi mal dans sa peau d’homme divorcé et de militaire encaserné. Et certains ne vont pas me croire : il est intelligent et pas que finaud. Une enquête, c’est souvent une descente rétrospective dans le passé et un douloureux effort de mémoire. Quel mystère allons-nous découvrir? Celui de la morte peut-être. Mais les vivants ont aussi leur secret. Quel est celui de la femme seule dont la fragilité et la beauté sauvage émeuvent notre porteur d’uniforme? Est-elle aussi menacée ? Rassurez-vous notre bon gendarme est sur le coup et sa mission n’est-elle pas de trouver les coupables et de protéger la prochaine victime si belle lorsque le crime pourrait être parfait. Le décor est planté dans ce que l’on appelle la France profonde, une grande propriété plantée dans le vert de la Haute-Marne, département pluvieux. Le milieu social est celui de la bourgeoisie provinciale avec ses secrets de famille et ses non-dits. Marie Vindy a écrit un roman d’atmosphère dans lequel la psychologie des personnages prend toute sa place et notamment celle de la belle romancière solitaire. Elle parle aussi de séduction puisqu’il s’agit de la rencontre d’un homme et d’une femme dans des conditions particulières d'un assassinat; Une femme seule est le dernier roman écrit par Marie Vindy et paru en mars 2012. Il ne vous reste plus qu'à vous plonger dedans...

     

    marieMarie Vindy 

    Elle est née en 1972 à Dijon. Après le collège, le lycée, après le lycée les Beaux-arts, à Besançon et puis un master à Nantes. De belles années. Et ensuite un premier enfant, la vie change et l’écriture naît. Comment est-elle passée de la peinture à l’écriture ? Un mystère ? Elle n’en sait rien finalement. Un grand vide qu’il fallait remplir. Des histoires plein la tête et un premier manuscrit. Une nouvelle aventure. « Écrire n’a pas été simple, mais plus simple que je ne l’avais imaginé… » dit-elle.  "Je voulais juste écrire un roman dans lequel je mettrais tout ce qui me plait. Un assassin, des flics et des chevaux. Je l’ai fait, cela m'a pris moins d'un an…" et elle ne s'est pas arrêtée là.

    Artiste plasticienne et professeur d’arts plastiques en collège pendant quelques années, elle délaisse assez vite ces activités pour se consacrer à la littérature noire.

    Son premier roman, Mektoub, publié en 2004, inaugure ses sujets de prédilection : l’univers du crime et de l’investigation. Le Sceau de l’ombre est publié en 2008. Les personnages, dont le héros, un commandant de police, sont ancrés dans le réel ; les victimes comme les bourreaux n’en sont que plus humains. Le second opus, Nirvana transfert, met en scène le quotidien d’une brigade de protection des mineurs. Il est question de criminalité internationale, mais avant tout, ce roman explore les souffrances d’un jeune homme victime dans son enfance d’un pédophile, et sa passion obsessionnelle pour Kurt Cobain. Onzième Parano est son quatrième livre. Le cinquième est sorti dans la collection Fayard noir et devrait avoir une suite avec le gendarme Humbert comme personnage récurrent.

    Elle est invitée par l’association Corsicapolar au 6ème festival du polar corse et méditerranéen qui se tiendra les 12 et 13 juillet 2012 sur la place du Diamant à Ajaccio (et non pas sur la place Foch comme pour les cinq précédentes éditions) avec un prolongement au CCAS de Porticcio le Samedi 14 juillet. Le mercredi 11 juillet 2012, elle sera à bord du Danielle Casanova, avec d’autres auteurs. Le grand car-ferry quitte le port de Marseille à 21 Heures et des dédicaces seront organisées pendant la traversée.

    Les romans de Marie Vindy en cliquant ICI et ensuite sur les couvertures.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :