• Philippe JEROME, un auteur côted'azuréen au festival corse du polar...

    Philippe JEROME sera présent au festival du polar corse et méditerranéen du 4 au 6 juillet 2008 à Ajaccio.






    Philippe JEROME , né à Monaco en 1953, est journaliste à L'Humanité après avoir été rédacteur à l'hebdomadaire Patriote Côte d'Azur de 1982 à 1999. Il a participé à l’ouvrage collectif « 13, Rue Saltalamacchia 06 000 Nice » (Editions du Ricochet). Il a reçu en 1998 le prix international de la presse décerné par l'association mondiale des amis de l'enfance (Amade-Unesco). Il est coauteur du Guide des faits divers de la Côte d'Azur (Le cherche midi). Il vient de publier un polar intitulé « Zoo ».




    Zoo ( Editions Transbordeurs, 2008)

    Momo est un jeune Arabe, étudiant en théâtre, qui quitte son village martyrisé par des islamistes pour se lancer à la recherche du corps de son père qui vient d'être retrouvé dans la fosse aux loups d'un zoo de la région niçoise. Il emprunte la filière clandestine des " flamants roses " entre Gênes et Menton contrôlée par un clan mafieux. Un clan lié au Sénateur, politicien voyou de la Côte d'Azur, propriétaire du zoo, en affaires avec ceux qui mettent le pays de Momo à feu et à sang. Momo sera aidé dans sa quête et son enquête par Marc, un ancien flic reconverti dans la limonade, et sa compagne Angèle au grand cœur. Zoo est un thriller politique dans lequel l'auteur essaye de faire en sorte que toute ressemblance avec des personnages et des situations connus ne soit pas fortuite.

    Avant de passer à la fiction romanesque, Philippe JEROME a coécrit des ouvrages documentaires et participé à un ouvrage collectif de nouvelles.






    Guide des faits divers de la Côte d'Azur, De la Préhistoire au Net, Préface de Éric DE MONTGOLFIER, Collection Documents des Editions Cherche Midi ( 2007), ouvrage coécrit avec un autre journaliste François Rosso

    « Les premiers Niçois étaient cannibales » titrait Nice-Matin après la découverte d'un fémur cuisiné voilà 160 000 ans dans la grotte du Lazaret. Depuis ce premier fait divers répertorié par les auteurs, la carte des crimes et délits avec ses grands boulevards ensanglantés et ses énigmatiques chemins de traverse s'est superposée à celle de l'Histoire moderne d'un fragment de paradis entre Cannes et Menton. C'est avec talent que nous est contée la petite histoire de cette Côte d'Azur au travers de ses faits divers, si révélateurs des évolutions d'une région passée, en quelques décennies, de l'autarcie au tourisme de luxe. Cet afflux d'argent facile a favorisé le petit et le grand banditisme, les affaires immobilières crapuleuses, mais aussi la corruption politique. Le Niçois Garibaldi dont la première « expédition » d'adolescent échoua à... Monaco en est la figure emblématique. Aussi talentueuse est la petite histoire de cette Côte d'Azur au travers de ses faits divers, révélateurs des évolutions d'une région passant, en quelques décennies, de l'autarcie au tourisme de luxe. Cet afflux brutal d'argent facile a favorisé le petit et le grand banditisme, les affaires immobilières crapuleuses, mais aussi la corruption politique. Il a engendré des frustrations et des haines à l'origine de bien des crimes xénophobes sur cette terre d'immigration. Sanctuaire pour mafieux, haut lieu de la prostitution internationale, la Côte d'Azur est également un laboratoire du crime où furent expérimentés notamment la casse à la voiture bélier, le vol à la portière, le hold up par les égouts et toutes sortes d'arnaques invraisemblables.

    A l'image de la Principauté de Monaco, c'est également le pays où derrière un décor de rêve, se déroulent les histoires les plus sordides. Là aussi que se nouent des énigmes criminelles dont certaines ont fait le tour de la planète comme la disparition d'Agnès Le Roux, l'étrange mort du banquier Edmond Safra ou encore l'affaire Omar Raddad.

    Ce livre de référence s'ouvre et se referme sur le destin tragique de deux femmes d'exception, Isadora Duncan et Grace Kelly, toutes deux mortes en auto, le plus banal des faits divers. Il peut ainsi se feuilleter comme un précis historique recensant les principaux lieux de mémoire ou comme un journal pour prendre la température de sa ville avec le premier café du matin. Ce guide permet au lecteur d'appréhender une triste réalité : l'insécurité voire la barbarie mais aussi le burlesque et l'absurde ne sont pas l'apanage du troisième millénaire.







    Guide des faits divers de la Provence, Collection Reportages Documents des Editions Cherche Midi (2008), ouvrage coécrit avec deux autres journalistes Bruno Aubry et François Rosso ( coauteur déjà dans le précédent).

    "1 000 faits divers, de Toulon à Aix-en-Provence, d'Avignon à Digne-les-Bains, de la Camargue aux Alpes du Sud, du Luberon à l'Estérel."
     
    Provence rude de Giono et de l'affaire Dominici. Provence extravagante de Pagnol et de la secte du Mandarom. Provence idéalisée de Picasso et de son Robin des bois, Gaspard de Besse. Provence tourmentée de Van Gogh et de Yann Piat assassinée... La Provence est réputée mondialement pour sa douceur de vivre mais aussi pour ses multiples façons d'y mourir violemment. Pour ses lavandes et ses jasmins mais aussi pour la cruauté et la folie de certains de ses criminels, comme Sasia dans le Var, Gentil dans les Alpes du Sud, ou Roussel et Gouttenoire à Avignon. Pour ses roses et ses mimosas mais aussi pour ses règlements de compte sanglants entre les truands de haut vol Francis le Belge ou Tany Zampa, et les incendies meurtriers de ses forêts. Pour la beauté de ses rives méditerranéennes mais aussi pour ses trafiquants, célèbres (comme Cristina von Opel) ou obscurs, pour ses assassinats sordides et ses violences extrêmes, des razzias sarrasines aux travaux forcés dans ses bagnes. Pour les parfums subtils de sa bouillabaisse mais aussi pour la puanteur de sa corruption, autour des ports, de Fréjus à La Ciotat. Cézanne disait que « la Provence est un privilège ». Les auteurs qui ont sélectionné ces mille et un faits divers vous invitent à le partager avec ce guide, qui renvoie autant à la tragédie grecque qu'au burlesque américain.







    13, rue de Saltalamacchia, 06000 NICE,
    Collectif édité par Ricochet et paru le 16/06/1997
    Marguerite Tiberti en était l’éditrice et Michel Francesconi, le concierge du « 13, rue Saltalamacchia 06000 Nice ». Jean-Claude Izzo a participé à ce collectif.

    Au 13 de la rue Saltalamacchia, la vie des gens est un roman. Entre les étages, voisinage et rencontres en disent long sur la couleur d'une ville du Sud, ni bleue ni noire, cosmopolite, vivante et secrète. Un gamin décolle de son placard pour un voyage interstellaire pendant qu'une infirmière peu orthodoxe soigne un malade hors du commun. Une jeune prof de latin essuie un petit coup de mer aux côtés d'une vieille dame russe qui sourit d'avoir vécu tant de tempêtes. L'occupant du sixième est toujours porté disparu, au rez-de-chaussée le fourreur délaisse l'aiguille pour le violon et dans la cave un clandestin cultive l'incognito. L'adolescente du second évite le bouquiniste du troisième tandis qu'un artiste peintre refuse à sa muse le droit de maigrir. Le V.R.P. du cinquième y est-il pour quelque chose ? Et pourquoi l'ex-concierge rôde-t-il autour de l'immeuble ? Qu'ils courent après les ingrédients d'un repas, le jouet idéal, l'amour ou le témoin d'un meurtre, locataires et propriétaires sont croqués par 14 écrivains venus d'horizons littéraires très différents.

    Les Editions du Ricochet :

    Fondée en 1995 à Nice par Marguerite Tiberti, la Maison Ricochet a d'abord publié des romans collectifs (Les 13 voies du Ricochet), de la poésie pour adultes, des romans d'auteurs et des livres jeunesses puis s'est spécialisée dans la littérature jeunesse dans les années 2000.
    http://ricochet.over-blog.net/

    Cette éditrice a publié des ouvrages de poésie de Jean-Claude Izzo : en 1997 « Loin de tous rivages » et en 1999 « L'Aride des jours » (écrit avec Catherine Bouretz). Jean-Claude Izzo a participé à l’ouvrage collectif 13, rue Saltalamacchia.

    Les ouvrages collectifs de cette série "Les 13 voies du Ricochet" peuvent être commandés en ligne chez La Maison d’édition à l’adresse :
    http://editionricochet.free.fr/repertoire/commande.htm




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :