• Lire des polars pour garder la santé...

     

    En coédition, la Mutuelle Française ont choisi le polar et la littérature noire pour aborder les dérives et les injustices dans les domaines de la santé,  de l’inégalité de l’accès aux soins  jusqu’aux pratiques médicales  alarmantes. Après une première collection « Polar Santé » (créée en 23003 avec Les éditions Fleuve noir), est arrivée  la collection « Série Nero » avec un premier  ouvrage : « Diagnostic fatal » écrit par Claude Broussouloux, médecin et écrivain qui y aborde le problème de la qualité des soins.



    Diagnostic fatal
    est le titre du dernier opus noir coédité par les Mutuelles Françaises et les éditions Pascal. Il est sorti  le 22 octobre 2009 en librairie. Il met en scène la descente aux enfers d’un écrivain hypocondriaque (Eric) à partir du moment où son toubib le manipule et, par charlatanisme, lui apprend que sa mort est proche.

    Ce livre décortique les méthodes utilisées par le médecin- charlatan pour mettre sa victime à sa merci.
    <o:p></o:p>
    Entre l’énigmatique docteur Revers  et Eric, l’écrivain hypocondriaque, se tissu une relation ambiguë et sous-tendue par  l’angoisse et la mort. Le récit se déroule souvent la nuit et dans un hôpital.  Eric perçoit  une séance d’IRM comme  étant sa capture, la gueule du loup dans laquelle il est entré comme dans un   piège qui se referme sur lui.  Toutefois, son sentiment de panique, pendant l’examen radiologique, sera moins fort que sa peur de la mort. C’est cette peur qui soumet un patient au dominant qu’est le médecin  et qui le transforme en  proie facile d’un  brillant manipulateur.

    <o:p></o:p>
    Diagnostic fatal, indique Anne Dessalangre, responsable des éditions de la Mutualité Française, est  « un livre de pure fiction, qui parle en réalité de qualité des soins et qui met en lumière des pratiques inquiétantes : comment certains patients se font manipuler ; comment le manipulateur arrive à créer la confiance ; comment le manipulé perd tout jugement critique… »<o:p></o:p>Des médecins sans scrupule  jouent sur les peurs ou créent des espoirs. Des clients acceptent d’essayer le produit amincissant miracle, le cocktail de vitamines revitalisant,  l’aliment gras qui fait baisser le mauvais cholestérol... Ils récoltent des plaies d’argent et ce n’est pas le pire.  D’autres se laissent convaincre de refuser ou d’arrêter un traitement efficace contre un élixir inefficace.  Dans le secteur de la chirurgie esthétique, des médecins sans qualification causent des séquelles à des clientes inconscientes des risques encourus lorsqu’elles ne cèdent pas aux sirènes du   tourisme médical à bas coût, avec les mêmes risques sans aucun recours possible.  

    <o:p></o:p>
    La santé est bien le champ d’action d’une littérature noire. L’actualité le rappelle parfois lorsque des émissions sont consacrées aux bavures médicales des médecins charlatans. A Marseille, une guerre des cliniques, avec règlements de comptes, a été à la Une des journaux. La Mutuelle Française ne s’est pas trompé de genre littéraire pour parler des dossiers noirs de la santé. La littérature noire est du domaine de la fiction mais une fiction au miroir des réalités sociales et souvent plus vraie que nature. Une façon aussi d’alerter les victimes potentielles plus attirés par le romanesque que par des campagnes de sensibilisation trop discrètes. Les gens aiment qu’on leur raconte des histoires. C’est bien connu. D’aucuns s’en servent pour les manipuler, d’autres pour éveiller les consciences et faire œuvre pédagogique. <o:p></o:p>La collection Polar santé  traite  aussi de questions de santé publique : alcool, drogue, jeux vidéo… Bien documentés, les romans policiers de cette collection offrent un éclairage à la fois original et inédit sur des questions qui nous concernent tous. A chaque fois, le ressort même de l'intrigue est bâti à partir de dossiers réels. Le roman noir représente depuis toujours la littérature "naturelle" de la contestation et des maux qu'engendrent nos sociétés modernes : inégalités sociales, corruption, crime, etc.…

    Rappelons, dans cette première collection initiée avec Fleuve noir et continuée avec les Editions Pascal, le premier roman  a été publié en 2003...  
     

    « Mort in vitro » de Martin Winckler, médecin et écrivain.<o:p></o:p>
    <o:p> </o:p>4ème de couverture : <o:p></o:p>Tourmens, grande ville du centre de la France. Une jeune femme, pourtant en pleine santé, meurt d'une complication rare de sa grossesse. Charly Lhombre, médecin généraliste et légiste en formation, n'arrive pas à croire qu'il s'agit d'un coup du hasard. En recherchant les causes du décès de la jeune femme, il découvre plusieurs autres décès suspects dans la clientèle d'un gynécologue spécialisé dans la procréation médicalement assistée... Au même moment, Jean Watteau, juge d'instruction, enquête sur la mort bizarre d'un professeur de pharmacologie au cours d'un accident de la circulation... Pendant que Lhombre et Watteau se lancent à la recherche de la vérité, une grande multinationale du médicament manipule patiemment - dans le monde des affaires, les commissions d'experts et les médias - les pions qui lui permettront de dominer un marché en pleine expansion... S'inspirant de faits authentiques, Mort in vitro met au jour les relations ambiguës qui lient l'industrie pharmaceutique au monde médical -aux dépens, parfois, de la vie des individus.
    <o:p></o:p><o:p></o:p>
    A ce jour, les deux collections totalisent huit polars  que vous retrouvez sur le site des Mutuelles Françaises…<o:p></o:p> 
     
    Les six autres sont: Virtual Killer- Coktail d'enfer. Carnet 103 - Réquiem en eau trouble - La quatrième plaie - Pannes de coeur - et Retraite anticipée.
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :