• L'Arménie, à l'ombre de la montagne sacrée...

    YEREVAN 2010 438Dans sa collection « L’âme des peuples », les éditions Névicata ont fait le bon choix avec Tigrane Yégovian qui a écrit « Arménie, à l’ombre de la montagne sacrée », entendez l’Ararat, ô combien symbolique du peuple arménien !  Il existe un en-de-ça et un au-delà du Mont Ararat, un occident et un orient arméniens,  un avant et un après le génocide. L’Ararat est le lieu biblique  où Noé débarqua et repeupla la Terre.

    Le titre de la collection et sa ligne éditoriale définissent le travail d’écriture réalisé par les auteurs. Tigrane Yégavian fait partie de la troisième génération de la diaspora arménienne. Versé dans le journalisme  et l’écriture, ce jeune intellectuel diplômé se promène partout où il rencontre cette âme arménienne devenue une fractale dont le centre reste l’Ararat et la petite république issue de l’URSS, cette Arménie orientale qui ne représente plus que le dixième de la grande Arménie historique. Il s’inscrit dans sa généalogie. Son père est né à Alep (Syrie), sa mère en Belgique et lui-même à Paris. Il a grandi à Lisbonne. Il est représentatif d’une diaspora « qui a essaimé au quatre coins du monde, dans la foulée du génocide de 1915 ».

    Yemen, Paris, les Arménies, les Ibéries, les Levants… C’est la configuration géographique et spatiale de la sélection des poèmes rassemblés par Tigrane Yegovian  dans son précédent recueil « Insolations ». Aden, Paris, Lisbonne, Ankara, Alep… y sont des étapes d’un voyage poétique fait de confidences, de sensations et d’émotions dans une langue musicale qui va parfois jusqu’à l’incantation avec des images fortes, fulgurantes.

    Mais, dans son ouvrage « Arménie, A l’ombre de la montagne sacrée », Tigrane Yégavian n’offre ni un recueil de poésie ni un simple guide touristique. Il nous fournit des clés pour mieux connaître l’âme arménienne. Il déroule une synthèse de différentes approches,  historique, sociologique, religieuse et culturelle sans laquelle un voyage d’agrément  passe à côte de l’essentiel. C’est toujours lisible, jamais ennuyeux. Pourtant, il rassemble et harmonise une masse importante d’éléments à approfondir, avant de poser des questions  pointues à trois intervenants choisis pour leur implication dans le fait arménien d’hier et d’aujourd’hui.

    Un travail d’écriture, de journalisme culturel et d’investigation. Ecrit avec soins et ponctué d’entretiens  avec des intellectuels qui font références, son récit de voyage sera le compagnon idéal du lecteur désireux  de dépasser les clichés et de se faire une idée documentée sur ce pays, ultime refuge d’un peuple que la tragédie a rendu « furieusement humain ». Ce peuple a survécu à une histoire guerrière entre des empires, romain et sparte, puis perse et ottoman, enfin ottoman et russe. Il s’est civilisé, alphabétisé et cultivé plus vite et plus haut que ses oppresseurs.

    Tigrane Yégavian donne des éléments d’analyse du fait arménien d’hier et d’aujourd’hui avant de questionner avec une grande pertinence trois intellectuels reconnus chacun dans leur domaine : Jean-Pierre Mahè, orientaliste, philologue et historien du Caucase – Levon Abrahamian, ethnologue arménien, explorateur de la complexité arménienne – et Liudmila Harutunian, sociologue arménienne et figure de proue de l’élite intellectuelle issue du monde académique soviétique. Chacune de ces personnalités apporte des réponses éclairantes.

    L’opuscule « L’Arménie, à l’ombre de la montagne sacrée » est concis et riche par sa synthèse de tous les éléments de compréhension d’un peuple issu d’un pays à la croisée des chemins entre l’Orient et l’Occident, le Caucase et l’Asie, l’Islam et la Chrétienté. Vous y trouverez aussi des anecdotes personnelles. Pour le côté mythique, on peut citer que, après la création du Monde, Dieu aurait déversé son excédent de roches dans ce « pays de pierre ».

    On ne reste pas dans le mythe et on n’entre pas dans un discours mystificateur.  Tigrane Yégavian ne s’est pas cantonné dans un passé aussi prestigieux et tragique qu’il soit.  Un voyage en Arménie s’effectue dans sa réalité présente. Les clés qu’il nous fournit ouvrent les portes à l’analyse  socio-économique, ethnographique et politique de l’Arménie contemporaine pour sortir de l’Arménie spirituelle, vaste territoire de l’âme et du cœur.

    Nous avons demandé à une lectrice son avis. Voici ce qu’elle écrit :

    « Tigrane Yégavin a su condenser une somme de connaissances pour constituer ce petit livre que je qualifierais de passeport efficace pour néophytes s'intéressant à l'Arménie. Mais pas seulement ...

    Dès l'avant- propos,  le problème fondamental émerge à travers l'incipit par une anecdote renvoyant à l'enfance. « Où se trouve la frontière ? » Les illustrations personnelles éclairent et étayent les sous-chapitres de manière vivante dans un style métaphorique où l’auteur excelle. Ainsi cette présentation habile et alerte aborde les points clés, donne des renseignements essentiels concernant l'histoire , les intellectuels et les artistes passés ou présents.

    La deuxième partie accentue l'originalité de ce petit livre grâce aux trois entretiens axés sur trois thématiques spécifiques qui abordent le passé et l'avenir de l'Arménie, se déclinant à partir de questions pointues, pertinentes. Les réponses y sont concises et j'ai trouvé particulièrement intéressantes celles de Levon Abrahamian ainsi que celles de Liudmila Harutunian car elles nous donnent un point de vue interne, avec des idées allant à l'encontre de pas mal d'Arméniens de la diaspora .Ces deux spécialistes nous éclairent avec beaucoup de lucidité et de façon critique sur la situation actuelle.

    Pour résumer "À l'ombre de la montagne sacrée " est un petit livre écrit avec pertinence et concision. Il a le mérite de faire le tour de questions clés sur l'Arménie historique, contemporaine, actuelle. Il s'adresse ainsi à un large lectorat. Personnellement, je vais le conseiller à mes amis .Une belle découverte! Un bon moment de lecture !

    Nous partageons cet avis. Sans aucun doute le peuple arménien, riche d’une culture plusieurs fois millénaire, mérite qu’on s’intéresse à lui, à son présent et son avenir  autant qu’aux paysages et aux vestiges de sa petite république. Par exemple, prendre un taxi à Erevan permet bien sûr une balade touristique de tout ce que son office du tourisme vous propose. Toutefois, prêter une oreille au chauffeur de taxi peut vous faire entendre une part de l’humanité arménienne. L’Arménie offre un tourisme de qualité dans lequel les rapports humains tiennent leur place et constituent un réel enrichissement.

    Auprès de lecteurs arméniens, l’ouvrage de Tigrane Yégavian a recueilli des éloges dont celui averti de Denis Donikian, écrivain et plasticien français d’origine arménienne :

    « Les petits livres obligent à la concision dans la crainte du raccourci. Alors que la grande cavalerie des mastodontes galope déjà depuis bientôt quatre mois sur le parcours du centenaire du génocide arménien, l’ouvrage de Tigrane Yegavian la joue discrète, sans pour autant céder à la complaisance. En effet, s’il est justifié de crier haut et fort que les Arméniens ont été victimes d’un génocide il y a cent ans et que depuis, la Turquie se mure dans son crime de silence (voir le livre de Gérard Chaliand, chez l’Archipel), encore faut-il présenter aux profanes qui sont ces Arméniens d’hier et d’aujourd’hui qui fon tant parler d’eux. Or cette monographie, (que devrait bientôt compléter celle de Séta Mavian), publiée dans la collection L’âme des peuples, aux éditions NEVICATA, est un véritable bijou d’intelligence et de savoir-faire. Pour avoir rencontré Tigrane Yegavian, je peux assurer que le jeune homme sait garder toute sa lucidité tout en nourrissant une réelle passion pour le peuple arménien. Une jeune homme qui vient de loin pour avoir parcouru non seulement l’Arménie actuelle, mais aussi l’ancienne avec les yeux d’un esprit hanté par l’inquiétude sombre du passé et les merveilles de sa culture » - Denis Donikian sur son blog Ecrittératures.

    Présentation par l’éditeur ICI

    I-Grande-28387-armenie--a-l-ombre-de-la-montagne-sacree_net

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :