• Noire Collioure

    Du vendredi 22 au dimanche 24 août 2008, la quatrième édition du festival « Un livre à la mer » s’est déroulée sous un ciel bleu et un soleil généreux, avec la présence de Corsicapolar qui présentait le recueil « Piccule Fictions»



    Cette année les organisateurs du Festival de Collioure  « Un livre à la Mer » rendaient hommage à Antoine de Saint Exupéry , auteur célèbre du Petit Prince, ouvrage édité, après sa disparition,  en 1953 et vendu à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires et qui serait la deuxième plus forte vente après la Bible. C’est un des écrivains les plus lus du 20ème siècle en France et à l’Etranger. Qui ne se souvient pas de la dernière phrase de ce chef d’œuvre sur la solitude : Ne me laissez pas tellement triste ! - ou bien de celle qui est devenue une citation :  On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.  Il a écrit aussi: « Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner.» Alors, chacun a eu la possibilité non pas de donner mais d’acheter le recueil « Piccule Fictions » pour permettre l’achat de fauteuils Hippocampe dont la Mairie de Collioure possédait déjà un exemplaire mis à la disposition des handicapés.



    Le polar méditerranéen était présent. Lors d’une soirée au Café Sola, sur le  petit port catalan, des extraits étaient lus par des comédiens de la compagnie des mille et une vies, dans une mise en scène de crime. Gilles Del Pappas, qui, auparavant, avait animé un débat sur le thème «  Polar et Méditerranée » y eut la surprise d’entendre l’un de ses textes en parler marseillais dit par une comédienne avec la gouaille parisienne. Elle le fit avec talent, ce qui ajouta un effet comique qui ne pouvait que séduire l’auditoire.  Pendant le festival, des comédiens déambulaient dans le centre-ville et sur le port, en déclamant des textes d’Antoine de Saint Exupery, pendant que se succédaient les débats et les conférences.




    Marie-Christine Barrault, invitée d’honneur, prêtait également son talent et sa voix dans des lectures musicales avant de venir faire un tour parmi les stands de livres pour enrichir sa bibliothèque. Elle repartait avec le recueil « Piccule Fictions ».



    Parmi les Editeurs présents, nous avons relevé la présence d’un éditeur montpelliérain « Six pieds sous terre »  qui proposait, entr’autres parutions, des adaptations en B.D de la série Le Poulpe, en commençant par le premier écrit par Jean-Bernard Pouy.



    Le polar catalan était représenté par les auteurs des Editions Cap Béarn dont notre ami Gildas Girodeau, natif de Collioure où, au milieu des oliviers et face à l’horizon marin, il propose des chambres d’hôte. Il vous reçoit avec son épouse. Le couple  passionné d’oléiculture y propose aussi  des produits de grande qualité. Sur la Corniche de Collioure, à 2Kms du port, les chambres d’hôte du Mas de Boutet offrent un havre de paix avec une vue panoramique sur la mer et les montagnes coiffées de petits châteaux médiévaux.

    Le  festival avec son exposition Antoine Saint Exupery, est une manifestation culturelle réussie dans un site qui fait, à juste titre, la fierté de nos amis  catalans. Jean-Pierre Gayraud, éditeur et organisateur, pouvait être satisfait de son déroulement avec le concours de la Fondation Antoine Marchado et du centre méditerranéen de littérature.



    Le Mas de Boutet:

     




      



       




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :