• Les auteurs proches invités au festival du polar d'Ajaccio...

    Les auteurs proches de la Corse seront à bord du car-ferry Napoléon Bonaparte départ le Jeudi 8 juillet 2010 à 19h45 en partenariat avec la SNCM qui organise des dédicaces à bord... et vous les retrouverez sur la place Foch à Ajaccio du 9 au 11 juillet 2010.

     

    Roger Martin

    Né en 1950 à Ronchin dans le Nord où il passe sa petite enfance, Roger Martin vit de 1952 à 1974 à Aix en Provence puis enseigne, à partir de 1974, en Lorraine à Mont Saint Martin. En 1992, c'est le retour dans le Sud, à Carpentras, où il enseigne toujours. Sa passion: la littérature sous toutes ses formes. Professeur de lettres, certifié de lettres modernes et licencié d'anglais, il a été maire-adjoint de Mont Saint Martin, ville il où il fait vivre pendant neuf ans des Rencontres littéraires policières de haute tenue. Cet  exégète du Polar est un auteur à la bibliographie impressionnante. Les éditions Albiana viennent de rééditer son Anthologie « Corse noire » dans une version enrichie.

    Site de l’auteur : http://pagesperso-orange.fr/roger.martin.ecrivain/

    Bibliographie disponible au festival : Jeux mortels à Pékin, Cadavres chinois à Houston, Les disparus de Shangaï, La quatrième sacrifice ( Acte Sud) L'île des chasseurs d'oiseaux, L'éventreur de Pékin, Meurtres (Rouergue)

     

    Franck Membribe

    Né en 1965, Méditerranéen mâtiné d’Helvète germanique, né à La Tronche en1965, Franck Membribe a posé ses guêtres entre Aix et Marseille depuis quinze ans. Tour à tour musicien, romancier, nouvelliste, juriste, comptable public et syndicaliste, il s’adonne à l’éclectisme avec voracité. Depuis 2000, il   écrit des nouvelles et romans noirs atypiques où s'entremêlent sa prédilection pour la musique du deep south et tous les désordres du monde.  Ses ouvrages sont publiés chez plusieurs éditeurs dont Krakoen , Mare Nostrum, et, pour la jeunesse, aux éditions Rouge safran.  On trouve son dernier recueil de textes courts aux Editions  Nouvelles paroles sous le titre  « Liberté surveillée ».

    Site de l’auteur : http://www.franck-membribe.c.la/

    Bibliographie disponible lors du festival : Cubaine, Timgad (Krakoen), Ultime tercio à Salamanque, Le Fada dans la maison(Mare nostrum), Liberté surveillée (Nouvelles paroles) A la poursuite du masque d'Oror(Rouge safran) Le mystère Krakoen (Krakoen).

     

    Gilles Del Pappas

    Né en 1949 à Marseille, comme ses lointains ancêtres phocéens, Gilles Del Pappas a su très jeune quitter Marseille, son "Omphalos", pour parcourir le monde... L'Amérique du Sud, le Maghreb, L'Afrique, L'Inde... En 1995, son premier roman " Le baiser du Congre " est unanimement salué par la critique. Nominé au Prix du polar en 1998 pour " La Girelle de la Belle de Mai ", il reçoit le grand prix littéraire de Provence en 2002 pour l'ensemble de son œuvre (10 romans et de nombreuses nouvelles). Il sortira la même année " Mémoire d'un goûte sauce ", un livre consacré à la cuisine, une autre de ses passions. Il se consacre entièrement à l'écriture avec de nombreuses parutions chez différents éditeurs.  Son dernier ouvrage « Attila et la magie blanche » vient de sortir  aux éditions Au-delà du raisonnable, là où Gilles Del Pappas aime aller.

    Site de l’auteur : http://www.delpappas.fr/

    Bibliographie disponible lors du festival : Le baiser du congre      , Bleu sur la peau, Ne pleure pas, le mistral se lève, Les quatre sueurs du juge ( Jigal) , L'indien blanc (Edition de l’Atelier In8), Sous la peau du monde  (Après la lune), Attila et la magie blanche (Au-delà du raisonnable).

     

    Serge Scotto

    Serge Scotto a écrit son premier roman aux Editions l’Ecailler du sud à Marseille.  Il participe aussi à des magazines sur le Net comme « Le mague » et  a ajouté sur ses cartes de visite le titre de  comédien notamment dans la troupe des Tchapacans,  avec  André  de Rocca et Michel Jacquet.  Avec le réalisateur Frédéric Vignale, il a écrit des dialogues de courts métrages et  joué le rôle principal de l’adaptation cinématographique du monologue d’Henri-Frédéric Blanc « L’art d’aimer marseillais » en attente de diffusion.  En 2009, son sixième ouvrage chez l’Ecailler « Gagnant à vie » a été l’occasion d’un clin d’œil à Gilles Del Pappas. On lui doit un épisode du  Poulpe « Saint-Pierre et nuque longue ».  En 2010, Serge Scotto a commis une suite en pantoufles  de Massacre à l’espadrille : La grande évasion en pantoufles. De son côté, son double métaphysico-canin « Saucisse », candidat aux Municipales de Marseille en 2001 et star de Secret story 3 sur TF1en 2009 vient de signer à quatre pattes  ses réflexions sur l’actualité avec la sortie de  « Saucisse face à la crise » chez Jigal.

    Site officiel du chien Saucisse : http://chien.saucisse.free.fr/

    Bibliographie disponible au festival :  Saucisse président      , Saucisse face à la crise ( Jigal) Massacre à l'espadrille  , La grande évasion en pantoufles, Saint Pierre et nuque longue         (Baleine) Gagnant à vie, Le soudard éberlué (L'Ecailler) Qui a chouré le chien saucisse ? (Crè Histoires de pilotes T.1 (Idées Plus)

     

    André  de Rocca

    Dédé  est journaliste sportif depuis une quarantaine d'années dans les quotidiens marseillais. Corse de Marseille, réputé pour son franc-parler, il tient une chronique quotidienne sur France Bleu Provence et collabore à de nombreux magazines. Il commente certains matches sur OMTV. Il a commencé par écrire des livres documentaires en continuité de ses activités journalistiques avant d’entrer dans la fiction avec son personnage récurrent : Marcel Rustino, journaliste à la retraite. André de Rocca aime à travers ses récits nous faire visiter l’un ou l’autre des quartiers de Marseille, en mettant en scène les mœurs de l’autochtone ; après Mauvaise mer sur la Corniche et Goudes Bye et Déveine à Bonneveine, Série noire au Roucas blanc... A ses talents de romancier et de journaliste, il a ajouté celui de comédien dans la troupe Les Tchapacans. On lui connaît aussi des talents de chanteur avec un répertoire impressionnant qui réjouit toujours ses ami(e)s.

    Bibliographie disponible au festival : Mauvaise mer sur la Corniche       , Goudes Bye, Série noire au Roucas blanc   , La Samaritaine et le Vieux porc, Déveine à Bonneveine (Autres temps)

     

    Jean-Pierre  Petit

    Né en 1949 à Avignon, après des études de langue et littérature espagnoles à l’université de Montpellier, il a enseigné l’espagnol une paire d’années puis bifurque vers des activités commerciales avant de revenir à l’enseignement. Depuis 1990, il est journaliste de la presse quotidienne régionale, localier d’abord puis secrétaire de rédaction. Pour échapper aux rigueurs et aux pesanteurs de l'information quotidienne, il écrit des fictions (nouvelles, contes, récits) qui ne sont pas toujours dénuées de connivence avec l'actualité. Il a publié son premier polar, " Serial Couleurs ", en 2005 aux éditions La Cardère. En 2006, il a participé à l’ouvrage " Mémoires du quotidien " publié par le club de la presse Marseille Paca et, en mars 2007, au recueil collectif de nouvelles noires, " Noirs venins ", éditions Reflets Noirs. Il traduit des articles d’auteurs espagnols sur le site Europolar. Aux  Editions Ancre latine, dans la collection « Ile noire », son dernier roman « Imbroglio sur le route de Maguelone ».

    Bibliographie disponible au festival :  Imbroglio sur la route de Maguelone (Ancre latine), Serial couleurs ( La Cardère) Noirs Venins ( Reflets noirs)

     

    Michel Jacquet

    Né en 1955 à Marseille, il est  entré dans la police en 1982. Après quelques années dans la région parisienne, il a poursuivie la plu grande partie des sa carrière dans la sécurité publique de Marseille. Un flic de quartier comme beaucoup l’affirme, un métier qui lui a permis de vivre chaque jour son goût des contacts humains.  Après  L’enfer Blanche,  La rouste ,  Le nervi, Label Flic et Nina de la Belle de Mai, il a signé  « Illégitime défiance ». Il a écrit aussi des nouvelles et notamment «  La neige corse » dans le recueil « Piccule fictions » édité au profit de l’association corse pour l’accessibilité Handi20.  Le voilà au début d’une carrière de comédien dans la troupe des Tchapacans et, selon des rumeurs, parolier de chansons mais chut !... C’est à venir.

    Site  de l’auteur : http://www.michel-jacquet.com/

    Bibliographie disponible au festival : Le nervi, Label flic, Nina la Belle de mai (Autres temps) Illégitime défiance.

     

    André Fortin

     André Fortin est magistrat  et certaines des affaires qu’il a traitées ont largement défrayé les chroniques judiciaires, C’est en « connaisseur » qu’il a « tricoté » son premier polar (Nos meilleurs vieux, L’Ecailler du Sud), une histoire qui se déroule sur fond de guerre des maisons de retraite entre Marseille et la Côte d’Azur. Et la violence n’est pas moins meurtrière au soleil… Aux Editions Jigal, il  a publié Deus ex Massilia et Un été grec. Cet éditeur vient de publier son dernier opus.  Le titre  « Requiem pour un juge » sonne-t-il le glas pour les juges d’instruction ?...

    Bibliographie disponible au festival :  Un été grec, Deux Ex Massilia      , Requiem pour un juge (Jigal) Nos meilleurs vieux, Ange le revenant (L'Ecailler)

     

    Jean-Luc Luciani

    Né en 1960 à Marseille, il devient instituteur en 1985 après avoir exercé différents "petits boulots" (barman, animateur de radio, livreur de fleurs, professeur de judo, etc.). En 1998, il publie son premier livre. Afin de se consacrer à l'écriture, il travaille à mi-temps de 2002 à 2007, puis devient auteur à plein temps et anime des ateliers d’écriture. Il a commis quelques romans noirs  et a déjà publié une trentaine de livres pour la jeunesse. Corse d’origine, il évoque ses racines dans un ouvrage jeunesse « L’île qui rend fort » et, toujours pour un lectorat jeune, a écrit une série de polars « Brigade Sud » et inventé un personnage récurrent Célestin Radlker.

    Le site de l’auteur : http://aujourlejour.free.fr/

    Biographie disponible au festival : Série Brigade sud : La chambre vide, Crime parfait, Le train fantôme, Le jeu du tueur ( Rageot). Sérire Cap soleil : L'île qui rend fou (Rageot) Série Célestin Radlker :  le maître des esprits, le sortilège maudit, le prince des illusions ( Rageot).

    Quelques couvertures

     

     
     
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :