• Léo Mallet à l'honneur aux Quais du polar 2009.

    Les quais du polar 2009: centenaire de la naissance de Léo Mallet

    Le prochain festival se tiendra du 27 au 29 mars 2009. Il sera l’occasion d’un hommage à Léo Mallet, auteur incontournable du roman policier et inventeur du détective Nestor Burma. L’année 2009 est celle du centenaire de sa naissance.

    Léo Malet, connu comme poète surréaliste anar, a d’abord publié sous des romans populaires sous des pseudonymes (Frank Harding, Léo Latimer, Jean de Selneuves et Lional Doucet). En 1943, il sort sous son nom 120, rue de la Gare et invente le personnage de Nestor Burma, détective français inspiré de son confrère américain. Mlle Nadia Dhoukar, a fait un énorme travail sur Léo Malet chez Laffont. Elle nous dit :

    Léo Malet (1909-1996) a toujours été passionné de mystères. Né à Montpellier d'un père employé de commerce et d'une mère couturière, il est élevé par son grand-père, tonnelier de son état, qui l'initie au socialisme de Jean Jaurès et à la littérature de Victor Hugo, de Maurice Leblanc et d'Alexandre Dumas. A huit ans, il écrit ses premiers romans ; à seize, il vit à Paris de petits boulots et de chapardage et se produit comme chansonnier au cabaret de La Vache enragée. André Breton l'introduit auprès des surréalistes et l'encourage à publier ses poèmes (Ne pas voir plus loin que le bout de son sexe, 1936; L'arbre comme cabane, 1937; ...Hurle à la vie, 1939). Déporté dans un camp de travail allemand, il revient à Paris huit mois plus tard et aborde le roman policier par des chemins buissonniers, servi par une plume acérée et des penchants libertaires. Il commence à publier des " polars " à l'américaine sous les pseudonymes de Frank Harding et Léo Latimes. C'est en 1943 qu'il signe sous son vrai nom 120, rue de la Gare, la première enquête de Nestor Burma, un " détective de choc " qui lui ressemble (signes particuliers: libre et aventurier) et qui lui survivra. Léo Malet est mort le 3 mars 1996, laissant une oeuvre placée sous le double sceau de l'humour et de la poésie. Cette nouvelle édition en quatre volumes des romans de Léo Malet suit pas à pas la biographie fictive de Nestor Burma. Le lecteur découvrira en lui l'un des personnages les plus originaux de toute la littérature policière.
    « Léo Malet, créateur de Nestor Burma aux éditions Robert Laffont, collection Bouquins. Léo Malet est de retour. Curieux homme, vagabond, anarchiste, vendeur de journaux à la criée, surréaliste, puis inventeur de Nestor Burma, ce personnage de détective privé (signe particulier : libre et aventurier) qui lui ressemble tellement. Etrange écrivain, qui a influencé beaucoup de nos auteurs de policiers et donné un nouveau style, sensible et poétique, au roman noir. Francis Lacassin l’avait aidé pour la première publication de ses œuvres chez « Bouquins ». Aujourd’hui, c’est Nadia Dhoukar qui a veillé sur cette nouvelle édition. Elle a notamment rédigé une biographie de Léo Malet placée en début de volume et nous offre quelques textes (chansons, poèmes, nouvelles, articles) en best off… » note de l’éditeur.

    A la 5ème édition des Quais du polar, il sera donc question de littérature policière mais aussi de cinéma. Il y aura aussi un espace jeunesse. Donc de quoi attirer un large public.

    Le prix des lecteurs sera présidé par Claude Mesplède, auteur du Dictionnaire des littératures policières. Nous avons relevé 6 nominés :

    - Antoine Chainas – Versus chez Gallimard
    - Patrick Pécherot  - Tranchecaille chez Gallimard
    - Jean-Christophe Grangé – Miserere chez Albin Michel
    - Bob Garcia – Sherlock Holmes contre l’éventreur, duel en enfer – chez Le Rocher
    - Caryl Ferey – Zulu chez Gallimard
    - Michel Maisonneuve – Génie de banlieue chez Gaïa

    La programmation n’est pas encore connue. Toutefois, si on consulte la liste des invités pour les précédentes éditions, nous n’avons relevé le nom d’aucun auteur corse et, en ce qui concerne les Marseillais, seul Philippe Carrese y figure. Une autre remarque, il s’agit d’un salon à gros budget avec la participation d’auteurs étrangers. En ce qui concerne la France, la prépondérance des éditeurs nationaux est flagrante dans le choix des nominés mais aussi dans celui des invités. Il s’agit donc d’un festival d’éditeurs davantage que d’auteurs. Les invités peuvent alors prendre leur présence comme une consécration donnée par les grands circuits de l’édition et l’élitisme lyonnais. Ceci dit, vous yy trouverez de bons auteurs sans que leur dernier opus soit forcément leur meilleur. Par contre, en 4 ans d’existence, les nouvelles têtes sont rares et en général consacrées par un prix dans l’année qui précède leur invitation. On verra si la 5ème édition offre des surprises et de nouveaux auteurs.


     

     

    Dans l’actualité des Quais du polar, DISCUSSION AUTOUR DU DERNIER ROMAN DE DENNIS LEHANE le mardi 17 février à 20h...

    Café-lecture Les Voraces, 2 rue Camille Jordan Lyon Tel: 1 / 04 78 27 99 20

    Dernier rendez-vous chez les Voraces.

    Discussion animée par Olivier Vandenbusche autour du dernier livre de Dennis Lehane: Un pays à l'aube, Rivages 2009.

    DENNIS LEHANE
    Né en 1966 à Dorchester (Massachussetts), Dennis Lehane sinstalle ensuite à Boston où il vit toujours et où se déroule bon nombre de ses romans. Afin de subvenir à ses besoins, il exerce des petits boulots, dont celui d'éducateur pour enfants maltraités qui le marquera durablement avant de devenir un écrivain reconnu.  Son premier roman « Un dernier verre avant la guerre » paraît en 1994. Ces premières aventures du couple de détectives Kenzie et Gennaro seront suivies par quatre autres : « Ténèbres, prenez-moi la main » (1996), « Sacré »  (1997), « Gone baby gone » (1998) et « Prayers for Rain » (1999). La qualité de son écriture, son sens du rebondissement et la psychologie de ses personnages lui valent déjà le surnom de "master of the new noir", que viennent renforcer Mystic River en 2001 et Shutter Islands en 2006.

    "UN PAYS À L'AUBE"
    En ce début d'année 2009, son dernier roman « Un pays à l'aube » est publié chez Rivages. L'intrigue se déroule à Boston à la fin de la Première Guerre Mondiale et embrasse de nombreux thèmes : grippe espagnole et débuts dune fièvre syndicaliste qui gagne jusqu'aux rangs de la police, embryon de Prohibition, agitation bolchevique et anarchiste venue d'Europe, mobilisation des Noirs
    Le romancier fait monter la tension autour d'un triple axe humain : Babe Ruth, star du base-ball au sein des Boston Red Sox, Danny Coughlin, flic et fils de flic de Boston, et Luther Laurence, ouvrier noir dune usine de munitions obligé de fuir vers Boston.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :