• Festival du polar au féminin à Ajaccio du 9 au 11 juillet 2010

    Les auteures présentes

    au festival du polar corse et méditerranéen

     

    Joëlle Delange

    Né à Arles, elle vit à Draguignan. En signant son premier roman "Le tragique du fou", elle réussit à nous convier à un formidable suspense psychologique. Elle a été récompensée en 2005 par le « Grand prix du public de la Côte bleue » à Sausset-les-Pins pour ce premier roman paru aux éditions du Lau; elle est également l’auteur de « New York, le jeudi rouge » (2007) et « l’or des teinturiers » (2009), un roman sur la Provence du 15e siècle aux éditions In Octavo.Elle a écrit par ailleurs  une comédie musicale pour enfant.

    Blog de l'auteure: http://joelledelange.free.fr

     

    Patricia Parry

    Née à Toulouse, elle y suit ses études de médecine. Psychiatre, elle est aujourd’hui chef de service au centre hospitalier spécialisé Gérard-Marchant. soufflé en 2001 par la catastrophe de l’usine Azf. Elle écrit des romans noirs et tient sur Internet un blog coups de cœur-coups de gueule. Elle affiche sa passion pour le polar et dit y apprécier autant les atmosphères un peu glauques que l'humour qu'on peut y trouver, soulevant aussi qu'il est aussi « un moyen extraordinaire d'aborder, l'air de rien, les problèmes de société ». En 2005, elle publie un premier roman, L’Ombre de Montfort, 1218-2001 (Editions Empreinte) qui la fait remarquer et la voit rejoindre en 2007 les prestigieuses éditions du Seuil pour un second opus, Petits Arrangements avec l'Infâme qui ouvre un cycle mettant en scène le docteur Le Tellier, psychiatre.  En 2008, son opus  Cinq Leçons sur le crime et l’hystérie est paru aux éditions du Seuil. Il a été traduit en castillan et en catalan.

    Blog : http://www.patriciaparry.com/

     

    Jocelyne Sauvard

    Elle vit à Paris, garde une fenêtre ouverte sur l‘Asie, une sur l’Afrique et une sur le Limousin.Le parcours de Jocelyne Sauvard est éclectique : étude lettres modernes, chinois, cinéma, école de journalisme elle exerce quelques métiers dans le domaine de l’enseignement, du journalisme, de la photo. Portraits, critiques littéraires, création de pièces, de fictions pour la jeunesse. Elle collabore avec Serge Brussolo aux éditions du Masque ; elle dirige actuellement une collection de littérature jeunesse aux éditions Monde Global. Et bien sur l’écriture avec des romans noirs, des nouvelles, des oeuvres pour la jeunesse, etc…Après les premières publications en 1993,  15 ans la mort au bout du couloir, Contes sous la lune, Chambre noire, d'autres ont suivies… Entre 2005 et 2009,  Mousson blues, Matéré , Ouragans, Feux mortel rapsodie, Faut pas tuer les goélands et Les anges noirs. En 2009, elle publie par ailleurs  « Léo Ferré, un archange sous l’anathème ».

    Site : http://www.jocelynesauvard.fr/accueil.html

     

    Ysa Dedeau

    Née à Marseille, elle y  a étudié, travaillé et vécu. Elle vit actuellement pas très loin dans le Var. Plongée dans l’écrit depuis l’âge de 10 ans jusqu’à son parcours judiciaire et carcéral, elle se retenait bien pourtant de tenter l’aventure éditoriale. Quand sa vie explose, poussée par des rencontres dont celles de Jacques Serena et de René Fregni, c’est le passage à l’acte. C'est une auteure profonde, sincère, avec une très belle écriture, un style bien à elle. Elle a publié un ouvrage sur la justice, « Le dimanche était en noir », puis un premier polar, « La petite fille et la mort », et des nouvelles  avec Jacques Serena sous le titre « Légitime violence». L’écailler du Sud a édite en 2005 son roman «  Rouge, pair, impasse » et  les Editions Mellis en 2008 le dernier  « Plus courtes seront les nuits ». Elle anime des ateliers d’écriture.

     

    Marie-Hélène Ferrari

    Marie-Héléne Ferrari est née en Lorraine. Elle vit actuellement en Corse-du-Sud, à Bonifacio, cité de caractère qui abrite une partie de ses écrits. Des études de lettres modernes, et de droit, des cours aux beaux-arts font d'elle une touche à tout. Dans l’écriture, son premier ouvrage est un drame romantique « Melusine ». Elle écrit ensuite des nouvelles et  une pièce de théâtre Pandora.  Elle intègre les éditions Clémentine avec Un Goût amer et sucré comme le silence, ensemble de nouvelles. Le roman policier la passionne plus que tout et c'est avec son goût pour les mots qu'elle met le commissaire Pierucci au monde, dans Le Destin ne s'en mêle pas qui sera suivi de plusieurs tomes.

    Blog de l'auteure: http://web.mac.com/mferrari5/Site/Bienvenue.html

     

    Arlette Shleifer:

    Peintre, photographe et écrivain, Arlette Shleifer partage sa vie entre le Marais à Paris, la Corse, les Etats Unis et Taïwan. Après Molto Chic et  Le bar rouge son dernier roman chez Colonna Editions « La nuit s’achève » est  « un "noir" très "blanc" ... qui fait singulièrement entrer dans la littérature noire le phrasé méditatif d'une écriture attentive au sensible qui la déborde de toute part ». C'est l'avis de ,chroniqueur sur le site K-libre. Lors d’un entretien, elle confiait à Corse noire : « Pourquoi la Corse ? Parce que j'ai découvert ce lieu magique en voyage de noce. Depuis j'y habite une grande partie de l'année entre deux voyages. Mon fils a épousé une petite corse....Donc que de merveilleuses raisons de venir y écrire et y peindre. Je suis très sensible aux senteurs de cette île ; je les ai cherchées partout ailleurs, en vain. Et puis il y a les amis, si importants… » En littérature, Arlette Shleifer poursuit son chemin, creuse l’ouverture, déplace les frontières et revient peut- être par tropisme, en Corse. Elle a choisi le noir de l’élégance.

     

    Daniele Piani

    Daniele Piani s’est fait connaître comme étant l'auteure de L'Ecume des brocci, un récit bref publié aux Editions La Baleine. Bergère authentique, elle connaît tout de la race caprine et des produits corses de son lait. Entre la fabrication de ses fromages et brocci, renommés dans la région de Calcatoggio et toute la Corse, la traite des chèvres, les naissances de cabris, Danièle Piani écrit. Son second polar « Plein Sud » est  paru chez Albiana. Elle a produit un texte long mais jamais ennuyeux et créé le personnage du lieutenant Roch Morelli qui, en proie à des cogitations existentielles, débarque à Ajaccio en pestiféré. Il n’aura pas le temps de se retourner avec une série d’assassinats et un nouvel amour pas simple.

     

    Elena Piacentini

    Née à Bastia,  après des études secondaires en Corse, elle suit une prépa HEC à Nice puis une école de commerce et de management à Rouen. Embauchée à Paris par le groupe Bouygues, elle devient consultante chez Kronos à Lille dans les années 1990. Passionnée de lecture et d’écriture et profondément  attachée à son pays natal, elle concilie ses deux amours dans un premier roman policier qui lui vaut d’être finaliste du Prix du premier roman policier de la ville de Lens en 2009 avec Un Corse à Lille. Admiratrice de Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire, elle cherche avant tout à atteindre un idéal d’écriture dont les maîtres-mots sont fluidité et justesse. Même si elle avoue aimer les romans noirs, ce qui l’intéresse avant tout ce sont les personnages et la façon dont ils s’incarnent. Elle a publié une trilogie avec le personnage du commandant  Pierre-Arsène Léoni  qui a  intégré  la P.J. de Lille, après s’être forgé une réputation de dur à cuire à Marseille : « Le Corse de Lille », « Art brut » et « Vendetta chez les Chtis ».

     

    Jeanne Tomasini

    Née Maestracci à l’Estaque, Jeanne Tomasini, est retraitée de l'Education Nationale. Elle vit entre Toulon et la Corse.  Arrière-petite-fille d'un charpentier de marine établi dès 1794 à Porticciolo dans le Cap-Corse (Famille Biaggini) , elle a choisi cette  marine  et cette région pour cadre de son premier roman: Les Obstinés. D’autres ont suivi à une cadence accélérée…Don Paolo, Le Persan, Retour à Polvéroso et Ascanio Mio… Sur des supports historiques et géographiques authentiques, des souvenirs recueillis auprès de sa famille corse, l'écrivain a mis en scène des personnages imaginaires, confrontés à des situations pittoresques et parfois dramatiques. Après cinq grands romans historiques, elle a publié aux Editions GPD son premier polar «Opération Rouge baiser, puis un second « Les enfants de l’abîme ».

     

    Quelques couvertures d'ouvrages

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :