• De la galéjade à la Sérénade marseillaise




    L'art d'aimer marseillais: de la galéjade à la sérénade.



    En 2008, Serge Scotto et le chien Saucisse   ont brûlé les planches avec la troupe Les Tchapacans dans la pièce collective « Mme Olivier ». Sous la chaleur de l’été et devant la caméra du réalisateur Frédéric  Vignale,  le romancier devenu comédien incarne  Frédo Le Fada, «séducteur improbable et néanmoins patenté » qui a pour devise «  Tant que je bande bien, je ne me soucie de rien; quand je banderai mou, je me foutrai de tout ».   

    Nous annonçons haut et fort ! …

    Oyez ! Oyez ! Cagolasses et radasses
    Frédo, de la drague,  est un grand as
    A Marseille, le meilleur de la rade
    Allant de galéjades en sérénades
    Aux mecs, il propose ses leçons
    Sans faire l’âne pour avoir le son
    Et pour faire d’eux des étalons
    S’ils en ont dans le pantalon…





    On connaît  Henri-Frédéric Blanc, auteur talentueux de romans et de pièces de théâtre dont « La Révolte des fous » jouée cette année par Richard Martin au Théâtre Toursky de Marseille.   L’un de ses monologues « L’art d’aimer à Marseille »  avait déjà été adapté au théâtre cette même année par la troupe des ….

    L’adaptation au cinéma est en cours de réalisation et le tournage de plusieurs scènes vient de se dérouler dans les collines du Rove avec le troupeau de chèvres d’André, frère de Maurice Gouiran , auteur marseillais célèbre de polars.

    L’art d’aimer est-il marseillais ? Le samedi 7 juin, nous avions vu la représentation théâtrale dont le titre est « Le dragueur de pointe » dans le cadre du festival du théâtre forain organisé par la troupe « Les Carboni ».  L’humour truculent et la poésie de l’auteur servi par  l’acteur Cyril  Lecomte  avaient réussi à nous convaincre en même temps que nous recevions une leçon de drague qui ne restait plus qu’à expérimenter à nos risques et périls. « Un spectacle où l’humour cru bouillonne, les mots claquent, sonnent et percutant en rafale comme les vagues un jour de Mistral. Les mix très chauds du DJ Bobzilla, joués en « live », donnent le tempo pour entrer dans la danse du Rire… »  Tout y était, même le mistral.  C’est donc drôle et lyrique à la fois. C’est osé, on en rougit d’avance.



    Henri-Frédéric Blanc, Serge Scotto et Frédéric Vignale se sont retrouvés pour donner corps à un projet cinématographique et novateur : un long métrage expérimental et versifié, en noir et blanc et en couleurs, tout en s’inscrivant dans la  tradition marseillaise de la farce. On annonce les participations ponctuelles de quelques guest stars inattendues, dont notre ami Dédé de Rocca, cariatide du journalisme olympien. Tout cela se fera en chansons, drôles et émouvantes dans un conte philosophique créatif et surréaliste, à en croire les larcins littéraires, théâtraux ou cinématographiques déjà commis par ces  trois lascars'artistes !

    Henri-Frédéric Blanc connaît de longue date un succès littéraire et théâtral ; déjà adapté au cinéma, il avait eu, pour son Combat de fauves, le plaisir de voir sa prose interprétée par Richard Bohringer et Ute Lamper. Richard Martin a fait une interprétation magistrale de sa pièce « La Révolte des fous »  et, fort du succès rencontré,  en redonnera des représentations pendant la prochaine saison qui s’annonce riche au Toursky malgré le manque de subventions.

    Comme Henri-Frédéric Blanc, Serge Scotto a la plume alerte et ses écrits ne peuvent laisser indifférent. Avec Frédéric Vignale, nous parions sans grand risque que ce trio ne décevra pas les connaisseurs.

    Frédéric Vignale  est un jeune réalisateur et ses courts-métrages ont été plusieurs fois primés. On peut aller les visionner sur le site de Dailymotion ou à partir de son site. J’en ai vu deux : Les ronces et  Françoise Lavatère     . Des  moments de pures déjantes non dénués de poésie.

    Frédéric Vignale est aussi essayiste et fondateur du site « Le Mague ». Il a écrit un ouvrage « Les censurés de la télé » sur lequel il s’est expliqué notamment sur les chaînes Direct 8 et France 3.

    Deux courts métrages à voir  sur Dailymotion en cliquant sur les titres:

    Les ronces  et Françoise lavatère




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :