KaZeo
+
flicorse
Follow me
Join now
01 Septembre 2014, St Gilles

Librairie en ligne
  • couv4_debesson

     

     

     

Rubriques
Me suivre sur...
Accueil » Culture » La nouvelle littéraire, un genre moderne.
  Articles de cette rubrique :
 

La nouvelle littéraire, un genre moderne.

La nouvelle littéraire

 

La nouvelle littéraire est un genre moderne adapté à  l'édition numérique. Des éditeurs en ligne se sont spécialisés dans le récit court comme les Editions Nouvelles paroles, dont le but est de mieux faire connaître  la Nouvelle sous toutes ses formes (recueils, anthologies, e-books, enregistrements audio) et ils proposent des ebooks comme celui de Franck Membribe ( auteur de polars chez l'éditeur Mare Nostrum ).Cet opus  vient de paraître et vous pouvez le lire à l’adresse ci-dessous :

http://fr.calameo.com/read/000086335cf00b2da36d6

(En cliquant sur l’icône représentant deux livres et intitulée « souscriptions» vous trouverez en ligne quatre autres recueils à la lecture sous forme de livres virtuels).

 

Par ailleurs  le site Nousvelles.com propose un autre concept original pour publier vos nouvelles …

Allez découvrir le site en clliquant ICI  (http://www.nousvelles.com/)

Le Blog http://blog.nousvelles.com/ propose les  dernières publications de Nousvelles.com

 


La nouvelle littéraire, exercice pédagogique


«Tour à tour récit dramatique, historique, divertissement  psychologique, réaliste , tour à tour récit bref, récit plus étoffé, tour à tour récit écrit à la 3e personne, récit conté à la 1ère, tour à tour récit vrai et récit fantastique, la nouvelle offre une multiplicité remarquable de visages, dont on aurait tort de privilégier l’un plutôt que l’autre.»

René Godenne , La Nouvelle    française au  xxe siècle  ( revue Europe,   août-septembre1981)


 Au début du 20ème siècle, un critique d’art (Felix Fénéon) a écrit dans un journal des nouvelles en trois lignes… par exemple : « Le Dunkerquois Scheid a tiré trois fois sur sa femme. Comme il la manquait toujours, il visa sa belle-mère : le coup porta ». Il avait de l’humour et du talent mais « une nouvelle en trois ligne, c’est un peu bref et pourrait constituer pour le roman ce que l’aphorisme et l’haïku sont à la poésie. On ne serait toutefois  fixer arbitrairement un nombre de pages au-delà ou en deçà duquel on ne pourrait plus parler de nouvelle. Reste qu’il ne viendrait à l’idée de personne, aujourd’hui du moins,  de nommer nouvelle un récit de 300 pages.

La nouvelle est « une fiction narrative en prose, qui se différencie du roman par sa brièveté. Toutefois, on remarque aisément que cette caractéristique formelle ne suffirait pas à la distinguer d'un conte ou d'un roman court. En d'autres termes, les critères définitoires de la nouvelle, faute de trait générique véritablement distinctif, doivent inclure d'autres traits, notamment ceux concernant la construction dramatique… » nous explique Encarta ? Pour ceux qui veulent en savoir plus nous vous proposons les sites suivants :

Encarta :

http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761559304/nouvelle.html

Etudes littéraires :

http://www.etudes-litteraires.com/figures-de-style/nouvelle.php


Baudelaire, traducteur de Poe, a proposé cette analyse de la nouvelle :

    « Elle a sur le roman à vastes proportions cet immense avantage que sa brièveté ajoute à l’intensité de l’effet. Cette lecture, qui peut être accomplie tout d’une haleine, laisse dans l’esprit un souvenir bien plus puissant qu’une lecture brisée, interrompue souvent par le tracas des affaires et le soin des intérêts mondains. L’unité d’impression, la totalité d’effet est un avantage immense qui peut donner à ce genre de composition une supériorité tout à fait particulière, à ce point qu’une nouvelle trop courte (c’est sans doute un défaut) vaut encore mieux qu’une nouvelle trop longue. L’artiste, s’il est habile, n’accommodera pas ses pensées aux incidents, mais, ayant conçu délibérément, à loisir, un effet à produire, inventera les incidents, combinera les événements les plus propres à amener l’effet voulu. Si la première phrase n’est pas écrite en vue de préparer cette impression finale, l’œuvre est manquée dès le début. Dans la composition tout entière il ne doit pas se glisser un seul mot qui ne soit une intention, qui ne tende, directement ou indirectement, à parfaire le dessein prémédité. »

                                                                     ( Notes nouvelles sur Edgar Poe )

 

Traducteur d’Edgar Poe et théoricien de la nouvelle littéraire, Charles Baudelaire n’en écrira qu’une : La Fanfarlo que nous vous proposons à la lecture suivie d’une analyse de cette nouvelle faite lors d’une Communication de M. Jérôme Thélot de la fondation Thiers (Désir et vérité dans La Fanfarlo- Le  21/07/1988)

 

http://www.calameo.com/books/0000188134d7a6a94b523

 

… Et pour que vous puissiez découvrir la nouvelle comme un projet pédagogique autour du polar dans une classe du Lycée professionnel Ampère à Marseille, nous vous proposons le recueil «  Ampère et Narration » contenant les huit nouvelles policières inédites et écrites par les élèves lors d’un atelier d’écriture….

 

Cliquer sur l'adresse ci-dessous

http://www.lyc-ampere.ac-aix-marseille.fr/Eleves/Index.html

 

 


 

Le samedi 03 octobre 2009 à 09h24 dans Culture
Poster un commentaire
Pseudo :
Email (facultatif) :
Adresse site (facultatif) :
Votre message :
Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?
farha

farha (Visiteur)
je veux les caractéristiques de la nouvelle s'il te plait

Mardi 11 Janvier 2011 à 11:07

huiyuj

huiyuj (Visiteur)
yio

Vendredi 07 Janvier 2011 à 15:00

mamakhadija

mamakhadija (Visiteur)
mercie de ces informations il y a des chose qui ma fait atirer l'intontion

Mercredi 10 Février 2010 à 23:32

Photos aléatoires
  • foça
  • giovanni_jpo
  • COMPLICE
  • deux_jpc
  • marseille
Archives
Horloge

Fond musical
Newsletter
Fenêtre sur le Net