• Caucasienne attitude, corse attitude...

    Gérard Lucotte, Docteur es génétique et Docteur es Sciences, est professeur à l’Ecole d’Anthropologie de Paris. Spécialiste des marqueurs génétiques, il est à l’origine de la découverte des variants ADN du chromosome Y et de leur utilisation en anthropologie moléculaire. Voilà comment il est présenté.

    napo1

     

    Le généticien traque les origines des Bonaparte. Une véritable épopée génétique. Après avoir été arabe, ces deux dernières années tout du moins, Napoléon serait finalement caucasien ! Les gènes auraient parlé. Trois ans que le Pr Gérard Lucotte,  revendiquant la paternité de l'anthropologie moléculaire, travaille sur le sujet. Le Figaro a publié un article réservé à ses abonnés dont nous ne faisons pas partie. Nous en ignorons le contenu (sans que cela ne nous frustre)  mais Gérard Lucotte n’est pas un inconnu. Par ailleurs, nous avons trouvé un autre article sur le site « Le carré impérial ».L’ADN a été extrait de deux îlots de gaines folliculaires situés à la base de deux poils de barbe, conservés dans le reliquaire de Vivant-Denon (graveur, écrivain, diplomate et administrateur sous le 1er Empire). 

    Gérad Lucotte a déjà affirmé avoir retrouvé le sang du Christ dans un ouvrage co-écrit « Sangui Christi ; J’ai vu le sang du christ » sur la Sainte Tunique d’Argenteuil qui est une relique majeure de la chrétienté, au même titre que le Linceul de Turin (Italie) ou le Suaire d’Oviedo (Espagne), déposé par Charlemagne en l’an 814 à l’abbaye d’Argenteuil. Jésus était du groupe sanguin AB+, même si ses globules rouges semblent avoir été «déformés par un traumatisme extrême» (et comment!) Le chromosome Y confirme sa masculinité (ouf !) Sa peau était blanche (bien sûr), et ses yeux marron foncé. Par contre, selon lui, Eve était noire.

    A force d’analyser avec passion la biochimie des chromosomes, ce scientifique s’est fourvoyé en s’enfermant dans ses marottes malsaines et ses lubies, tel une sorte d’Axel Kahn qui aurait mal tourné. Aujourd’hui il se dit professeur à l’«Ecole d’Anthropologie de Paris», et directeur d’un «Institut international d’Anthropologie» – des établissements tout aussi fantomatiques que ce «Centre de neurogénétique moléculaire» dont le siège se trouve à son domicile personnel. N’empêche, ces appellations ronflantes impressionnent  des sites internet intégristes et le journal « Le Fiagro ». Au-delà du cas de Napoléon, il multiplie les interventions sur «les bases héréditaires des races humaines», après avoir découvert un prétendu fondement génétique aux races, puis un «chromosome juif».

    Pour revenir à Napoléon, le généticien a dû apprendre que l’Empereur, après la conquête de l’Italie, avait protégé les Mékhitaristes, prêtres arméniens de l’île Saint Lazare à Venise. En 1805, Napoléon Bonaparte incorpore Venise à son nouveau royaume italien. Prenant connaissance du travail scientifique et littéraire pratiqué au sein du monastère, il décide de lui laisser une totale indépendance. Le manuscrit signé par l'empereur est aujourd'hui gardé au monastère. De là, le généticien a pu appliquer sa théorie moléculaire raciale sur l’origine caucasienne d’un Corse. C’est l’explication de sa caucasienne attitude à Venise, pas très éloignée  de sa corse attitude à Ajaccio.

    Le ténor arménien Rouben ELBAKIAN vient, le 5 novembre dernier,  d’être sacré Chevalier de l’Ordre Militaire de la Mémoire Napoléonienne par la Communauté mondiale de Napoléon lors du GALA donné le 5 novembre dernier dans la Salle Empire de l’Hôtel de Paris de Monaco. S’agit-il d’un parent de l’empereur présent lors de la cérémonie ? Avec Gérard Lucotte, rien d’impossible !

     

     

    Pour rester dans l’actualité, sans lâcher l’ADN de Napoléon,Depuis début 2010, iGENEA cherche les descendants mâles de la famille de Napoléon Bonaparte dans un projet de grande échelle mondiale. 47 personnes qui déclaraient d'être liées avec Napoléon, ont été testés pour des similarités génétiques.  En même temps, des scientifiques ont réalisés des tests ADN sur un échantillon de cheveux de Napoléon. Le résultat du test a été comparé à un échantillon de Charles Napoléon Bonaparte, qui est un descendant de Jérôme, le frère de Napoléon Bonaparte. Les deux résultats correspondaient l’un à l’autre. Le profil ADN a été publié dans le Journal of Molecular Biology Research le 31/12/2011…(Information relevée sur le site IGENEA )

    Le Journal of Molecular Biology fournit une grande qualité et une large couverture dans tous les domaines de la biologie moléculaire.  La revue publie des articles de recherche scientifique originale. La revue encourage la soumission d'études pluridisciplinaires qui utilisent des approches complémentaires expérimentales et informatiques pour répondre aux questions difficiles de la biologie moléculaire.

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :